Observatoire Marseille

Seeing

Le seeing (du verbe anglais to see signifiant « voir »), ou en français la qualité d'image1 ou la qualité de la visibilité2, est une grandeur servant à caractériser la qualité optique du ciel. En pratique, le seeing mesure la turbulence atmosphérique. Avec la transparence du ciel, il est donc un des paramètres utilisés par les astronomes pour mesurer la qualité du ciel et a fortiori des observations astronomiques. Ces deux paramètres dépendent notamment de la température, de la pression, du vent et de l'humidité ainsi que de leurs variations.

Précisément, le seeing est la valeur de la largeur à mi-hauteur de la fonction d'étalement du point (en anglais point spread function, PSF) qui indique de combien s'étale une image ponctuelle d'une étoile. L'unité usuelle de mesure du seeing est la seconde d'arc. Quand le seeing est plus petit qu'une seconde d'arc, les astronomes sont généralement assez satisfaits. Dans des conditions optimales, comme à l'observatoire de La Silla et du VLT, au Chili, il arrive que le seeing descende jusqu'à environ 0,25 seconde d'arc. Évidemment, le seeing est nul hors de l'atmosphère, ce qui explique l'intérêt qu'il y a à mettre un télescope sur orbite.